Menu
Zéro Déchet Touraine

Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) 2022 : un moment-fort et puis s’en va ?

Communiqué de presse – samedi 19 novembre 2022

La semaine européenne de réduction des déchets aura lieu du 19 novembre au 27 novembre 2022 pour cette année. Reprise par les autorités publiques depuis près de dix ans suite à une initiative d’associations au départ (Bailly, Barbier et Daniel, 2022), elle fait partie des actions phares ponctuelles sur la prévention des déchets.

Cette année, l’accent est mis sur l’industrie destructrice du textile, tiré par une fast-fashion en roue libre sur l’autoroute de la surconsommation vestimentaire.

Zéro Déchet Touraine n’a pas d’événements enregistrés pour cette SERD, et pour cause. Zéro Déchet Touraine fait de la prévention des déchets une action phare 52 semaines dans l’année. Nos actions s’inscrivent dans la droite lignée de la hiérarchie des modes de traitement des déchets qui priorise la prévention avant tous les autres modes de traitement des déchets (recyclage, incinération, enfouissement de déchets…).


Si ce moment-fort annuel a ses mérites (visibiliser la prévention par exemple), il ne peut cacher les manquements des politiques et stratégies d’entreprises faméliques qui font que notre production de déchets globale (BTP, activités économiques hors BTP, et déchets ménagers) augmente, stagne ou baissent surtout au gré des fluctuations notamment de notre économie (croissance, inflation, récession). Jusqu’ici, aucun changement structurel n’a permis d’infléchir la courbe du dommage détritique pour tendre de façon permanente vers une baisse de notre production de déchets. L’objectif phare de baisse de 10 % des déchets ménagers et assimilés entre 2010 et 2020, inscrit dans la loi TECV de 2015 (abaissé par la loi AGEC en 2020) n’a pas été atteint.


Cette communication sur la SERD ne peut masquer la faible mise en exergue de la communication sur la prévention. Une enquête de décembre 2014 de l’UFC que choisir montrait que 70 % des enquêtés (632 personnes sur 63 départements) avait été soumis à un message sur le tri pour recyclage contre 40 % des enquêtés qui ont été soumis à un message de prévention dans les douze derniers mois (UFC que choisir, 2015). A titre d’exemple, eco-emballage devenu Citeo, qui vient de fêter ses 30 ans en 2022 n’a jamais délivré une seule campagne de communication sur la prévention. Son cahier des charges l’oblige pourtant à contribuer aux objectifs nationaux de prévention, mais contrairement à d’autres éco-organismes, Citeo n’a pas d’obligation de communiquer sur la prévention (vrac, consigne, eau du robinet…). C’est l’éco-organisme avec le plus gros budget pourtant, plus de 800 millions d’euros, l’équivalent presque du budget total de l’Ademe. Le journaliste Olivier GUICHARDAZ, rédacteur en chef du quinzomadaire « déchets infos » rappelle aussi régulièrement dans ses colonnes que l’État n’a pas produit de campagne de communication sur l’eau du robinet depuis plus d’une décennie (1).


Si la SERD fait du bien, il faudrait avant tout que les administrations et les entreprises fassent davantage pour accompagner la société française et les pays en développement (et oui il n’y a pas que pour le climat que la solidarité internationale doit s’appliquer) à changer de modèle de production et de consommation. La prévention a fait l’objet de multiples rapports sur ces avantages économiques, environnementaux par exemple, les solutions sont là, les citoyens se déclarent prêts dans les enquêtes d’opinion (cf. enquête de l’Ademe sur la sensibilité des français à la prévention par exemple). Et pourtant peu d’évolution depuis que la prévention est au sommet de la hiérarchie des modes de traitement des déchets… en 2008. Faisons de la SERD une réalité annuelle.


Pour plus d’infos malgré tout : https://www.serd.ademe.fr/

Hugo MESLARD-HAYOT


1 L’État a néanmoins proposé une campagne nationale de communication multimédia intitulée « longue vie aux objets » il y a quelques mois. Elle concernait l’allongement de la durée de vie des biens (entretien, réparation…).

Source : Bailly Victor, Barbier Rémi et François-Joseph Daniel, 2022. La prévention des déchets UFC que choisir, 2015. Recyclons la politique de prévention et de tri.


« Zéro Déchet Touraine propose du lombricompostage collectif au budget participatif du département ! - Chinon : les lycéens relancent le tri des déchets à la cantine »