Menu
Zéro Déchet Touraine

24/04/2019 - La Nouvelle République: "Poubelle la vie - le défi à Tours : un mois en portant ses déchets"

Revue de presse – lundi 27 mai 2019

Les Tourangeaux Baptiste Dubanchet et Davy Cosson se lancent un défi pour éveiller les consciences à la problématique des déchets (© Photo NR)

Pendant un mois, deux Tourangeaux relèvent le défi de garder tous leurs déchets sur eux. Un jeu qui confronte la vie zéro déchet aux 30 kg de détritus mensuels moyens d’un individu.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur le site de La Nouvelle République.

C’est l’heure de l’essayage. Marie, bénévole à la ressourcerie La Charpentière, à La Riche, apporte les dernières retouches à la combinaison. De larges poches en plastique béent sur les jambes, les bras et le dos, prêtes à accueillir leur kilo de détritus quotidien. A partir du 1er mai, Davy Cosson relèvera le défi que lui a lancé Baptiste Dubanchet de porter sur lui chaque déchet qu’il générera pendant un mois.

Le premier s’efforcera de vivre comme un Français « moyen », usant sans s’en préoccuper des emballages qui pullulent ; le second se mettra en mode zéro déchet. Pour stocker ses poubelles, Davy disposera de cette combinaison inspirée par le militant écologiste américain Rob Greenfield – les produits putrescibles seront remplacés par des bouts de bois ; Baptiste, lui, n’aura que ses poches à disposition.
« Je trouve ça drôle de sensibiliser par le jeu à la problématique des déchets », adhère Davy Cosson, formateur en permaculture et plantes sauvages en Touraine. Pendant le mois de mai, ce consommateur de produits bio et de légumes du jardin modifiera à peine ses habitudes, forçant tout de même le trait pour atteindre le kilo de déchet produit chaque jour en moyenne par chaque Français. « Je suis plus choqué de voir quelqu’un mettre des pesticides sur des plants que par un emballage… mais ça va peut-être changer à la fin du défi », sourit-il.


Tout au long du moi de mai, il s’est engagé à porter sa combinaison lestée de ses détritus entre 3 et 5 h par jour. Plusieurs sorties sont aussi prévues : une virée shopping rue Nationale, un passage au supermarché, une sortie au restaurant…
Une prise de conscience par le jeu « L’idée est aussi de comparer nos modes de vie, de montrer que c’est problématique de produire autant de déchets, et que ce n’est pas si compliqué de s’en passer », explique Baptiste Dubanchet, qui a fait parler de lui pour ses actions médiatisées contre le gaspillage alimentaire. « Si on fait une soirée pizza, moi ça me prendra 5 mn d’en commander une, et lui plusieurs heures de préparation… », fanfaronne d’avance Davy. Avant de se rembrunir, « dans les transports par contre, ce sera compliqué pour moi ». « Je vis en caravane, donc je produis déjà peu de déchets, mais je vais devoir changer certaines habitudes, comme d’aller m’acheter un truc au supermarché si j’ai oublié d’amener quelque chose, ou renoncer au goûter collectif avec la brioche sous plastique », concède Baptiste. Qui vante d’avance le plaisir partagé et le goût d’une pizza préparée soi-même.
Le défi sera relayé en photos et en vidéo sur la page Facebook créée pour l’occasion, « Poubelle La Vie - Le défi ». « Le bibendum est un moyen de communiquer pour prendre conscience que l’on crée énormément de déchets, souligne Baptiste. Si un individu produit tout cela en un mois, imaginez-en dix, un millier, un million, un milliard… »
A l’issue de leur défi, les deux compères graviront les 1.665 marches de la tour Eiffel. Chacun portant le poids de sa consommation.

Une présentation publique du projet est proposée jeudi 2 mai à 19h30 au magasin "Sur la branche" à Tours.


« 18/05/2019 - La Nouvelle République: "Une semaine pour fêter la nature" - 29/05/2019 - La Nouvelle République: "Écologeste : les bouteilles consignées de retour en Indre-et-Loire ?" »