Menu
Zéro Déchet Touraine

21/05/2019 - Info-Tours.fr: "Ecologie dans Tours Métropole : la désillusion du collectif Touraine Climat"

Revue de presse – mardi 21 mai 2019

A Tours, 3000 personnes avaient marché pour le climat le 16 mars 2019 (© Info-Tours.fr))

Touraine Climat attendait un rendez-vous depuis fin mars, il l’a finalement obtenu le 20 mai. 5 membres du collectif écologiste étaient reçus ce lundi matin par le président de Tours Métropole Philippe Briand, en compagnie de son vice-président en charge du développement durable Jean-Luc Galliot et de plusieurs responsables de l’agglomération.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur le site d'Info-Tours.fr.

Quand ils ont constaté que ce n’était pas vraiment la priorité des élus.

« Au départ on voulait le rencontrer avant le 1er avril et le vote du budget » déplore la porte-parole du collectif Annaelle Schaeller qui espérait alors insuffler un peu de vert dans les actions publiques métropolitaines.

Regroupant 21 structures (Greenpeace, l’Association Végétarienne de France, le collectif lycéen Pas de Printemps Silencieux, des associations écolos de quartiers tourangeaux…)  Touraine Climat cherche à convaincre les élus de mettre en place des actions urgentes en faveur d’une transition énergétique (plus de repas sans viande à la cantine, enclenchement d’une démarche pour des transports en commun gratuits, développement des pistes cyclables, renforcer l’isolation des bâtiments publics…).

« L’écologie c’est une question de priorités »

Face au constat environnemental actuel (réchauffement de l’air, accélération des menaces sur la biodiversité…) Philippe Briand et Jean-Luc Galliot « ont reconnu que les actions étaient insuffisantes, que ce n’était pas assez » rapporte la délégation à la sortie de sa réunion. Mais « on s’interroge sur leur sincérité quand ils continuent de vouloir défendre l’aéroport avec d’importantes subventions ou qu’ils maintiennent le projet de prolongement du périphérique. L’écologie c’est une question de priorité. 1,5 million d’€ pour l’aéroport… on pourrait le mettre ailleurs. »

Il n’y a pas que ça qui agace Touraine Climat. Ce rendez-vous, ils le voulaient aussi pour obtenir le bilan du Plan Climat de l’agglo courant sur la période 2011-2014. Via 56 actions, son ambition était de réduire de 8% les émissions de CO2 par rapport à 2008 et de 20% à l’horizon 2020, soit passer de 2,4 millions de tonnes à 1,9 millions de tonnes.

Nouvelle grève des jeunes pour le climat vendredi

5 ans après l’expiration de ce plan, son bilan n’a jamais été tiré officiellement et il n’a pas été reconduit. Même si une loi de 2017 oblige la collectivité à mettre en place un document de ce genre. « La seule réponse que l’on a eue c’est qu’une étude était en cours pour connaître les émissions actuelles de CO2 dans la métropole. On aura les résultats en 2020. » Des chiffres qui seront difficiles à comparer à ceux de 2008 sans vision intermédiaire, d’autant que l’agglo s’est agrandie entre temps avec l’arrivée de nouvelles communes.

Tours Métropole a tout de même annoncé aux représentants du collectif la mise en place d’un Plan Air Energie Climat Territorial. Sa rédaction pourrait se faire avec lui. Les services de l’agglomération se sont également engagés à donner un nouveau rendez-vous à Touraine Climat pour faire un bilan qualitatif des 56 actions imaginées dans le Plan Climat de 2011 et voir ce qui pourrait être amélioré. Des gestes d’ouverture : « on a été entendus. Ecoutés ? On verra… Tout cela aurait pu être lancé bien plus tôt » déplorent les participant(e)s à la réunion qui appellent à rejoindre la nouvelle grève des jeunes pour le climat ce vendredi dès 9h30 Place Jean Jaurès puis la Vélorution (manifestation à vélo) de samedi dès 14h30, également devant l’Hôtel de Ville.

Olivier Collet

Pour interpeller les élus directement, des militants écologistes (dont ANV-COP21) ont organisé une petite manifestation devant le siège de Tours Métropole lundi soir. Le slogan : "du pognon pour les papillons, pas pour les avions", et des personnes allongées par terre, obligeant à les enjamber pour aller assister au Conseil Métropolitain organisé au même moment. Réaction de Philippe Briand pendant la séance au suet de la mobilisation et de son rendez-vous matinal : « Je les ai trouvés brutaux avec une méconnaissance de certains sujets. Des fois ça use. Je les ai invités à voir ce que l’on fait et après on pourra avoir des débats. »

Une personne a été spécialement recrutée pour gérer la préparation du futur plan climat métropolitain a-t-il précisé.


« 21/05/2019 - La Nouvelle République: "Touraine Climat attend toujours un bilan" - 25/05/2019 - La Nouvelle République: "Les composteurs collectifs arrivent !" »